RINK HOCKEY‎ > ‎Elite‎ > ‎Actu Elite‎ > ‎

Coupe CERS : merci papa Noël

publié le 18 déc. 2011 à 14:08 par Sam Roller   [ mis à jour le·9 sept. 2012 à 08:45 par Mathieu Hourcq ]


A une semaine de Noël, le SAM reçevait l'équipe de SEREGNO, dans le cadre du premier tour de la Coupe d'Europe CERS. Tandis que la patinoire finissait de se remplir, après un match d'ouverture en demi-teinte assuré par les féminines (photos du match : Cliquer là , je me mettais à rêver. Il faut dire que l'ambiance y était propice, le père Noël ayant envoyé toute une délégation de mères Noël ! Et si le père Noël m'apportait un simulateur 3D de Rink Hockey et une crosse électronique "Wii", pour affiner mes stratégies de jeu, faire des crochets magiques, réussir des freinages dans n'importe quelle circonstance, configurer mon équipe favorite du SAM. Parti dans mes rêves les plus fous, je lance le jeu. mais je découvre que le simulateur n'est configurable qu'en une seule langue; l'Italien. Le père Noël se serait-il trompé ??? Tant pis. Modestement, je choisi la place de capitaine (Chris Constantin), et me voila parti dans ce match virtuel face à l'équipe italienne de SEREGNO. Trop fort, on se croirait comme dans un vrai match, tout va vite, et surtout toute les combinaisons du RH me sont accessibles et donc c'est mieux qu'un match de RH loisir, me concernant !!!.

En première période, les Italiens de Seregno assurent leur emprise sur le match et font étalage de leur technicité. Les samistes résistent au mieux, sachant qu'ils doivent impérativement gagner avec au moins un but d'avance pour rester dans la compétition. Antoine Defossé m'avait prévenu que ce ne serait pas facile. J'avais la pression pour mon premier match virtuel. Les samistes résistent biens et les quelques contre attaques ne sont pas loin de faire mouche. Un peu de réussite serait la bien venue, mais je n'ai pas trouvé cette option dans le jeu ! In fine, les Italiens finiront par ouvrir le score dès la 7ème minute, sur une de leur rare occasion franche. Tout y est dans ce simulateur, même le "petit brin de fierté" et d'arrogance des adversaire pour fêter le but. Pas démoralisés, les samistes continueront à mettre du rythme dans le jeu, et finiront par identifier quelques failles dans la défense italienne, et feront trembler les poteaux adverses à plusieurs reprises. Au top mon équipe ! En plus, les graphismes sont biens, et les tribunes sont pleines. J'y reconnais le staff du SAM, la grande famille du RH mérignacais, les jeunes samistes, et mêmes des Cestadais. Les ambiances sonores sont également au top : chants, holà, tambours, et même la Marseillaise. Mais revenons au jeu. Le SAM continue à pousser face à cette équipe dominatrice, mais les appels des frères LESCA et HOURCQ devant les caisses italiennes n'y feront rien, pas plus que les tentatives de déviation sur des tirs lointains. Ce sera même le coup de massue lorsque les italiens marqueront une seconde réalisation en fin de période. Réalistes, mais commettant de plus en plus de fautes, ces Italiens nous laissent un goût amer en fin de première période. De plus, les samistes doivent remonter au moins trois buts. Je met mon simulateur sur PAUSE pour la mi-temps. Antoine me donnera bien quelques astuces pour marquer en seconde période !

Je reprend ma crosse électronique "Wii" pour cette seconde période, et avec quelques bonnes astuces en poche, je compte bien décrocher cette qualification pour le niveau supérieur. De suite, les Italiens mettent une forte pression sur le match pour définitivement tuer toute velléité mérignacaise. Mais les samistes , animés de la même fougue, ne se laisseront pas déborder. Sur contre-attaque, Olivier Lesca ouvrira le score, et mettra le feu à la patinoire. Déstabilisés, les Italiens vont commencer à tomber dans leurs travers footbalistiques : discussions, simulation, agaceries, ... Là, je me dis que les simulateurs sont mal faits, et que ce n'est pas la facette la plus glorieuse du sport. Mais pour ce soir, il faudra faire avec. Survoltés, les samistes feront fit de cette anti-jeu chronique, et finiront par revenir au score (2-2) sur une seconde réalisation d'Olivier. Ça y est, la réussite est à nouveau au rendez-vous pour le SAM, et le public exulte. Les samistes ont maintenant la main sur le jeu, et mettent les transalpins en difficulté. Orchestrés par Christophe Constantin, cette équipe ne lâche rien, et sent que la victoire est à sa portée. Les frères Hourq et Lesca affoleront la défense et le gardien de Seregno. Deux nouveaux buts seront marqués par Cristophe et Sylvain. 4 à 2, les samistes sont qualifiables pour le tour suivant. Par contre, ce qui est pénible, c'est que je ne comprend pas l'Italien. Et pourtant, les joueurs ne font que parler sur le terrain. L'italien étant une langue latine, je fais quelques suppositions sur le contenu du texte par similitude : arbitro, put ..., merd... negli occhi, ... Franchement, je ne vois pas de quoi ils veulent parler ! Ceci dit, les samistes, moins bavards que leur adversaire resteront concentrés sur le jeu, malgré les coups de crosse, de coude, ... Les fautes d'équipe s'accumulent donc coté Italien, et un premier coup-franc sera transformé par Sylvain Lesca. La marseillaise retenti dans le stade, et on se prend à rêver à la qualification. Mais attention, les italiens emballent le match, que dis-je, le pourrisse, et mettent une pression forte sur les arbitres anglo-germanique, eux-mêmes soûlés par tout ce flot de paroles. L'ambiance devient électrique, et ma crosse "magique Wii" vibre à tout va. Quelle ambiance. Les samistes se payeront même le luxe d'un 6ème but pour assoire leur qualification, et démontrer que la victoire se construit par le jeu et non les paroles !

Coup de sifflet final, je me sort brutalement de mes rêveries. Je regarde le tableau d'affichage, 6 à 2 pour le SAM, la qualification pour le tour suivant, une ambiance de folie dans une patinoire pleine à craquer. Et si je gardais mon super simulateur 3D de Rink Hockey.

Les images du match, non virtuelles : Cliquer là

Lien vers l'article SUDOUEST : cliquer ici. Lien vers l'article de LEQUIPE.FR : cliquer là (n'hésitez pas à cliquer sur "J'aime" ou sur "+1") sur ces deux articles!

Bon Noël à tous, et attention à vos cadeaux !

Eric.
Comments