RINK HOCKEY‎ > ‎Elite‎ > ‎Actu Elite‎ > ‎

LE SAM COMME AU CIRQUE

publié le 29 janv. 2017 à 01:51 par Sam Roller
S.A. MERIGNAC     10

R.H.C. LYON             6

LIEU Mérignac (Roller Stadium) - SPECTATEURS: 150
ARBITRES: MM. Carlos NOVO et Jean-François MORIN
MI-TEMPS: 4 à 3
Podium d'orchestre: MMe Isabelle LAFON et
MM. Jack BOITAUD et Alain GUINLE;
Maître de cérémonie: M. Mika LAFON

Pour Mérignac:
Buts: Sylvain LESCA (3è 30" et 16è 10") - Olivier LESCA
(7è et 49è) - Rémi HERMAN (17è, 32è, 33è, 35è, 46è et 48è)
Cartons bleus: Olivier LESCA (16è) - Sylvain LESCA (35è)
et Antoine LEBERRE (47è).

L'équipe: Carlos DE SOUSA et Loïc CHIBOIS (Gardiens).
Olivier LESCA, Grégory MOREAU, Rémi HERMAN,
Fabien BROUSTAUT, Sylvain LESCA (cap), Antoine LEBERRE,
Arnaud CREMESE.
Entraîneurs: Stéphane HERIN, Antoine DEFOSSE,
Fabrice BLASQUEZ et Thomas LABOYRIE;

Pour Lyon:
Buts: Lucas AUGIER (5è 30"), Albert QUEROL (16è, 34è et 48è),
Pablo AMADO (23è et 36è).
Cartons bleus: Pablo AMADO (10è et 49è), Mae BRENAS (48è).
L'équipe: Rémy BAUD et Lilian DEBROUVER (Gardiens)
Pablo AMADO, Idriss DJERIDI, Stéphane BORTAUD,
Maé BRENAS (cap), Lucas AUGIER, Matéo AVONDO et
Albert QUEROL.


En cette soirée, Olivier LESCA est fêté par le public et ses
coéquipiers, afin de saluer son 30ème Anniversaire.

LE MATCH:
Au bout de 7 secondes de jeu, un Monsieur vêtu de jaune,
il se nomme Jean-François MORIN, est percuté en bonne et due
forme par la petite balle noire à la hauteur du genou. Il boitille
instantanément. Il s'agit du co-arbitre du match. Après quelques
soins et exercices apaisants, il reprend le sifflet.
Une minute plus tard, en bon imitateur, c'est au tour du visiteur
capitaine Maé BRENAS d'être frappé par cette insolente balle
à la hauteur de l'oreille. Sur le coup, il regagne le banc des
spectateurs durant un certain temps.

En bon et habile capitaine et jongleur, Sylvain LESCA utilise
l'ustensile rond avec adresse et maîtrise et s'en va fusiller le
gardien. Les "lions" ne veulent pas se laisser dompter à la
légère et Lucas AUGIER, impose sa griffe avec à l'appui une
tranchante frappe. 1 à 1.
Les Samistes empruntent le trapèze pour rehausser le ton et
c'est ainsi que du haut perché Olivier LESCA catapulte un
boulet qui fait mouche.
Sylvain LESCA y va de sa nouvelle étincelle en brûlant la
défense adverse. Juste avant, Albert QUEROL, au prix d'une
riposte à la baguette magique avait permis aux siens de revenir
à égalité.
Dans la continuité, les locaux vont prendre la poudre d'escampette
quand l'équilibriste Rémi HERMAN transforme un pénalty avec
légèreté mais aussi aisance. 4 à 2.
Dans les dernières secondes de la première séance, c'est au
tour de Pablo AMADO de fortifier le compteur visiteur en scorant
sur un pénalty justement claqué. 4 à 3 à l'heure du repos.

Une seconde période tonitruante des samistes.

S'ils veulent, sous leur toile du Roller Stadium, engranger la
victoire, les mérignacais doivent absolument se montrer plus
agiles et adroits dans les démonstrations respectives et dans
les finitions.
D'autant que les Lyonnais s'efforcent de ne pas passer pour
des clowns, même s'ils font un peu la grimace.
Après un va-et-vient improductif des deux côtés durant quelques
minutes, le voltigeur Rémi HERMAN, secoue le filet de protection
visiteur et valse comme à la parade en doublant la mise durant
un tour d'aiguille de la pendule.
Les "blancs" réagissent et Albert QUEROL envoie un missile
qui trouve la cage. Rémi HERMAN transforme un pénalty,
comme un bouliste exécute un carreau en place.
Pablo AMADO, répond du tac au tac et à la suite d'une envolée
spectaculaire inscrit le but de l'espérance. 7 à 5. Le capitaine
Mae BRENAS rate l'immanquable sur une contre-attaque
rondement menée. Pour le SAM, Rémi HERMAN, une nouvelle
fois, ajuste un pénalty, comme un cheval trotte avec élégance.
Loïc CHIBOIS, tel un fauve dans sa cage détourne un coup
franc direct en s'y prenant pourtant à 3 reprises. Néanmoins,
Albert QUEROL réduit la marque. Puis, Rémi HERMAN réalise
la passe de "six" sur un ultime pénalty. Olivier LESCA arrose
à sa manière son anniversaire sur une fluide action.


Comments