RINK HOCKEY‎ > ‎Elite‎ > ‎Actu Elite‎ > ‎

SAM - Quevert : LE SAM LACHE PRISE DANS LE DERNIER LACET (par Coco SELVA)

publié le 16 févr. 2014 à 03:25 par Sam Roller   [ mis à jour le·17 févr. 2014 à 00:27 par Guilhem Lesca ]
Rink-Hockey - Elite 1 - (12ème journée)


S.A. MERIGNAC    4
H.C.QUEVERT       6

LE SAM LACHE PRISE 
DANS LE DERNIER LACET
(par Coco SELVA)

Face à un adversaire classé hors catégorie, le SAM s'incline avec
les honneurs et les saluts mérités du public.

Il y a ce genre de combat qui tombe à "pic" et qui frôle les sommets des 
plus hautes altitudes avec à l'appui une bouffée d'air frais et de pure 
respiration de plaisir.
Ce fut le cas, ce samedi soir dans le cadre d'un Roller Stadium assez bien
bien garni par de nombreux supporteurs et sous l'animation remarquable
du brillant speaker Mika Lafon.

UN DEBUT DE COURSE ALLECHANT ET PALPITANT

Le petit prince local Rémi HERMAN, sans lui gonfler le guidon, y va de sa
montagne de combinaisons savantes, impulsives et brillantes dès les premiers lacets du col à parcourir.
Les visiteurs du département des Côtes d'Armor, en peloton groupé, 
basculent en tête sur une échappée solitaire de Corentin TURLUER (10è)
0 à 1.
Le magnifique Oriol ORTELLS ALVAREZ (12è) comme un véritable grimpeur
du Tour de France cycliste, enclenche la vitesse supérieure pour franchir
avec dextérité et aisance la ligne d'arrivée adverse. 1 à 1.
Guilhem LESCA, qui en connait un rayon, force sur le dérailleur et donne
de la vitesse aux coups accélérés des muscles jambiers.
C'est ainsi, que son frère et capitaine de route Sylvain LESCA (20è) dans
une accélération cadencée et magistrale provoque le coup de "pompe" et
la crevaison de la chambre à air des visiteurs. 2 à 1.

INCROYABLE PARCOURS JUDICIEUX DES SAMISTES

A la suite d'une généreuse, imaginative, succulente et bonifiante échappée
"belle" de Oriol ORTELLS ALVAREZ (22è) Rémi HOURCQ se "défrise et boucle"
en "or" massif un contre rageur et méritoire dans cette course à la recherche
de la victoire tricolore. 3 à 1. Dans les dernières secondes de l'ascension du
premier col, avec ou sans cravate ou noeud "papillon", même à bout de souffle, Ronan RICAILLE (23è) effectue un sprint victorieux qui remplit le 
porte-bagages de son équipe. 3 à 2 à l'heure du ravitaillement en faveur des
samistes, présents, ponctuels, combatifs, maîtres de la marche en avant, à 
l'image d'un Olivier LESCA, génie de coeur et d'ouvrage comme à l'accoutumée. C'est peu de le dire et de le souligner.

LES VISITEURS QUEVERTOIS ECLABOUSSENT L'EPREUVE

En second parcours de la soirée, surgit un phénomène, artiste rigoureux,
talentueux hors du commun. Il a pour nom et pour prénom, SEROGINE Toni.
A lui seul, il va renverser l'étape du jour. Il additionne les bonifications au
chrono (30è, 31è, 35è et 49è) en faveur du maillot de leader invaincu de son
équipe. Ce génial personnage, aussi grand par la taille que par le talent,
bouscule le tableau d'affichage, tandis que les cartons "bleus" pleuvent de 
de part et d'autre et crèvent un "pneu" l'ambiance.

GUILHEM LESCA REDUIT L'ECART

Pour le SAM, Guilhem LESCA (42ème) enfant généreux et international du 
Club, qui a été, un jour de sa première sélection nationale en provenance de Lille, obligé de prendre des risques hors du commun, afin de rallier, bagages
en main, le bon quai de la gare Saint Jean de Bordeaux. Il n'a pas perdu le 
"nord" ce jour-là en tous cas. 
Il va réduire l'écart et le score à 4 à 5 avant que n'intervienne la foudre catalane.
Cette fois, le SAM est tombé sur un champion aux accents catalans  espagnols, majoritaires à l'image d'un entraîneur d'une courtoisie et d'un
respect exemplaires. Il se nomme "MONSIEUR AXI PAULS"
UN GRAND EN TOUS CAS.

COCO SELVA.


S.A. MERIGNAC    4
H.C.QUEVERT       6

LIEU Mérignac. Roller stadium. Spectateurs 250 environ.
Arbitres MM. Stéphane Rizotti et Didier Broustaut
Mi-temps 3 à 2
Table de marque Jack BOITAUD, Isabelle LAFON 
et Hugues DIONIS du SEJOUR

Pour Mérignac
BUTS ORTELLS ALVAREZ (12ème) S. LESCA (20è)
R. HOURCQ (22è) et Guilhem LESCA (42è)
Les gardiens de but méritoires sont Victor, (magique 
et tellement brillant et COUTANT, mais "pas COUTEUX"
ce n'est pas 
grave au Club. Mais aussi le frisé bondissant et toujours
souriant mais sans parole, donc pas "s" l'admirable 
Loïc CHIBOIS.

Pour Quévert
BUTS Turluère (cap) (10è), Ricaille (23è)
Sérogine (30è, 31è, 35è et 49è)
Comments