RINK HOCKEY‎ > ‎Elite‎ > ‎Actu Elite‎ > ‎

SAM 4-3 Plonéour : match fratricide

publié le 17 oct. 2015 à 14:37 par Sam Roller   [ mis à jour le·18 oct. 2015 à 00:14 par Benoit Marcadier ]



RINK-HOCKEY - Championnat de France Elite 1 - 3ème journée

LE SAM L'EMPORTE AU COURAGE

(Commentaires de Claude SELVA - Coco)

Grâce à un tonitruant Rémi Herman, auteur de 2 buts décisifs
dans les 3 dernières minutes, le SAM sort vainqueur.

MERIGNAC                      4
PLONEOUR LANVERN 3

Après la victoire acquise avec énergie dépensée face à St Omer
samedi dernier, les samistes n'ont pas intérêt à s'installer
confortablement dans le "canapé" de récupération. Avec la réception
des adversaires de Plonéour Lanvern, ils doivent abandonner
ce fauteuil afin de renforcer la "couche" de points engrangée
sous le "matelas".
En effet, les Plonéouristes ne viennent pas en terre girondine
pour savourer en toute quiétude un week-end de touristes. Bien
au contraire, car ils voudront tirer les "draps" et la "couverture"
à eux. Qui retrouvera le "plumard" chaud et douillet le premier
à l'issue de la victoire et la dégustation de bons "canapés".

LE MATCH:
Le coup d'envoi est donné par les visiteurs. A la première prise
de balle, les samistes, loin d'être endormis, impriment un rythme
effréné mais qui n'effraie pas les adversaires. En effet, les diables
rouges, loin d'être décontenancés, répliquent avec beaucoup
d'énergie, notamment par leur capitaine Pol Corlay.
Certes, Rémi Herman, le magnifique, multiplie les coups de boutoir
bondissants, mais Fabien Broustaut à la conclusion frappe de
peu à côté. Tour à tour, Sylvain Lesca (3ème) trouve le poteau,
puis Rémi Hourcq (6ème) combatif comme à l'accoutumée, puis
Olivier Lesca (7ème) butent sur un excellent gardien Sylvain
Cheze (et pourtant debout dans ses rollers).
De l'autre côté, Pierre Lucas (9ème) échoue sur un réflexe
spontané et efficace de Loïc Chibois.

Le SAM ouvre la marque.

Et d'un seul coup, il y a ce somptueux geste de Rémi Herman (12ème)
qui depuis largement l'intérieur de son camp ajuste un "caramel"
(genre fusée fulgurante) qui vient se loger dans la cage puisque
sans aucun doute dévié par Alexandre Martinho Silva. 1 à 0.
Quelques secondes plus tard, (13' 33"), les visiteurs très combatifs,
y vont à la manoeuvre et au terme d'une action vivement et
intelligemment menée, égalisent par le voltigeur Pierre Lucas. 1 à 1.
Puis Pol Corlay (19ème) en position favorable et esseulé, ne
concrétise pas en échouant sur le brillant Loïc Chibois.

Loïc Chibois, gardien du temple mérignacais.

La rencontre est plus équilibrée. En tous cas, les "rouges" restent
au "vert" de la relance et à toutes pompes foncent vers le but
samiste par Pol Colay (21ème) et Marcos Pinto (22ème), mais
Loïc Chibois est à la parade une nouvelle fois.
Mérignac est aux abois et sans crier garde, il faudra rudement
réagir dans le second temps pour venir à bout de l'adversaire.
Loïc Chibois additionne les arrêts salvateurs. Mi-temps 1 à 1.

Une seconde mi-temps très disputée.

La seconde période débute tambours battants et les samistes,
sans doute un peu sermonnés durant la pause, se réveillent
et avec vigueur et intensité vont scorer. C'est l'international
Fabien Broustaut, très opportuniste, qui va opérer sur une
magistrale action personnelle (27ème). 2 à 1.
Antoine Leberre et Alexandre Martinho Silva, en duo,  bousculent
la défense visiteuse, bien aidé par Rémi Herman, présent au
"tabouret" et à "l'échelle" de la construction. Les Bigoudens
réagissent par Pierre Lucas (35ème et 36ème) qui met sur le
poteau d'abord puis dans les gants du remarquable Loïc Chibois,
auteur d'un sans faute. Comme son vis-à-vis adverse.

Les frères Lesca au commande.

Le retour en force des trois frères Lesca redonne encore plus
de force dans la bataille engagée notamment défensivement.
Il faut aux samistes passer à la vitesse supérieure sans quoi,
ils ne sont pas à l'abri d'un revers à domicile. Ce sentiment qui
circule dans les rangs du public s'avère assez réel, d'autant
que les Diables rouges ne lâchent pas prise, loin s'en faut, en
exerçant un pressing fort louable et expressif. Pol Corlay met
sur le poteau d'un tir soudain et pourtant bien ajusté (34ème).

Un final époustouflant de plaisir.

Ces visiteurs bénéficient d'un pénalty que transforme avec
astuce Duarte Neto Delgado (45ème). 2 à 2.
Rémi Hourcq est sanctionné très sévèrement d'un carton bleu.
Les 5 dernières minutes sont tendues.
Les visiteurs prennent l'avantage (46ème) par ce diable et
incroyable technicien Pierre Lucas, à l'appui d'une action
tranchante et très louable. 2 à 3.
Rémi Herman (47ème), tel un "tarzan" virevoltant égalise sur
une cavalcade personnelle. 3 à 3. Puis, ce dernier récidive
sur une boulet magistral du centre du terrain de jeu (48ème).
4 à 3. Ce sera le score final de ce match haut en couleurs
et rebondissements. C'est du délire au sein des supporteurs
samistes. Vivement le prochain rendez-vous aux teintes futures
européennes.

Claude SELVA (Coco)

LA FICHE TECHNIQUE

Pour Mérignac:
Buts: A. Martinho Silva (12'48") - F. Broustaut (27è)
et R. Herman (47è et 48è)
Carton bleu: R. Hourcq (45è)

L'équipe:
Gardiens: L. Chibois, T. Laboyrie
O. Lesca, R. Hourcq, R. Herman, F. Broustaut, S. Lesca (cap),
A. Leberre, A. Martinho Silva.

Entraîneurs: S. Hérin, A. Défossé et F. Blasquez.

Pour Plonéour:
Buts:P. Lucas (13'33" et 46ème) - Neto Duarté Delgado (45ème)

L'équipe:
Gardiens: S. Cheze, E. Abiven, Neto Delgado, M. Pinto,
E. Lefebvre, P. Corlay, L. Leberre, P. Lucas.

Entraîneurs: M. Furstenberger et A. Quiniou.

Table de marque: J. Boitaud, A. Guinle et I. Lafon.

Animateur et speaker de talent: Mika Lafon.



Comments