RINK HOCKEY‎ > ‎Elite‎ > ‎Actu Elite‎ > ‎

SAM 4-7 Coutras

publié le 11 nov. 2015 à 09:59 par Sam Roller   [ mis à jour : 13 nov. 2015 à 07:47 ]

RINK-HOCKEY - Championnat de France Elite 1 - (5ème journée)
Le SAM rate le rendez-vous girondin.
(par Claude SELVA - Coco)
Trop imprécis et maladroits dans la finition, les samistes concèdent une nouvelle défaite qui fait du mal.

MERIGNAC 4  
COUTRAS 7 

A propos de l'avant match contre Coutras.
Samedi soir, dans un Roller Stadium bondé, le SAM avait à faire face à l'une des plus grosses cylindrées mondiales (classée au 3ème rang le 1er janvier 2015). Il a répondu avec un certain brio en ne s'inclinant somme toute que méritoirement sur le score de 5 à 2.
Il est vrai qu'en opposition, l'armada portugaise professionnelle a délivré une production tout à fait remarquable en alliant le sérieux, l'art, la cohérence et aussi un gros brin de magie.
Les Samistes, généreux dans l'effort, ont opposé une résistance très appréciée par les observateurs. Elle les autorise à "titiller", comme la saison dernière, le titre de champion de l'hexagone en fin de saison.
En face, les Coutrillons revendiquent les mêmes promesses. En Coupe d'Europe CERS, ils ont brillé face aux Suisses de Diessbach en l'emportant 2 à 0 à l'occasion du match "aller" il y a 15 jours, puis ils ont puni sévèrement 8 à 0 les visiteurs de St Omer. Impressionnant!!!

LE DERBY EST AU PROGRAMME.

Ce mercredi à 15 H 00, Samistes et Coutrillons vont s'affronter à l'occasion d'un duel entre voisins riche de batailles fraternelles.
Une nouvelle fois, le Roller Stadium est prêt à bouillir de plaisir, sans coincer la"bulle", mais en suivant attentivement la balle. De quel côté cette balle trouvera-t-elle son meilleur accueil? A savoir: son havre de bonheur ou de déception pour les expéditeurs et les réceptionnaires de chaque camp?
Telle est la question à l'heure du coup de sifflet d'engagement.

LE MATCH EST PARTI.

Le coup d'envoi appartient aux visiteurs soutenus par leurs fidèles supporters venus en nombre et en cordes vocales très affinées et bruyantes.
Ces derniers frôlent l'ouverture du score d'entrée de jeu par Nicolas Fernandez, mais le gardien Loïc Chibois dévie de manière énergique sa tentative pourtant de bon aloi. Sur la contre-attaque rondement menée, Sylvain Lesca est à deux doigts à son tour de faire la différence, mais le portier adverse Alan Audelin détourne avec à-propos.
Après 2 minutes de temps effectif, la rencontre dégénère assez idiotement. Des gestes et des paroles pas très jolis à voir et à entendre fusent à qui mieux-mieux. Sans chauvinisme, les Coutrillons n'y sont pas avares et donc n'y vont pas dans la demie mesure. Les locaux ont le seul tort d'y répondre.

LE SAM OUVRE LE SCORE.
A la 4ème minute, à la suite d'une faute rugueuse sur Rémi Herman et sur le coup franc promptement délivré, Rémi Hourcq ouvre le score d'un tir puissant. 1 à 0.
Les Coutrillons appuient sur l'accélérateur et vont renverser la vapeur
sur une action solitaire splendide de Nicolas Fernandez. 1 à 1. Une
minute plus tard, sur un pénalty, ce même Nicolas Fernandez transforme
imparablement. 1 à 2.
Les mérignacais subissent cette extrême pression des Coutrillons qui
d'un seul coup font feu de tout bois. Ce même Nicolas Fernandez (10è)
rate un pénalty. De l'autre côté, toutefois, les mérignacais vont égaliser
sur un tir de Guilhem Lesca, mal stoppé par le goal. La balle franchit la
ligne de but sous l'oeil avisé de l'arbitre M. Bertrand. 2 à 2.
Dans la continuité, Olivier Lesca expédie un boulet des 20 mètres détourné.
En dernier défenseur, Loïc Chibois réalise des prouesses devant son but
sur des offensives répétées et astucieuses de Nicolas Fernandez, Jérome
Lafourcade et Pablo Gonzales Ferrer.
A la 20ème minute, Sylvain Lesca ne concrétise pas en but un coup franc.
Les combinaisons se multiplient de part et d'autre, mais les"ratés" aussi,
à la suite de gestes techniques finaux inopérants surtout côté samiste.
La mi-temps intervient sur le score de parité de 2 à 2 malgré les protestations
véhémentes mais jamais déplacées de l'entraîneur coutrillon Sébastian Cano,
envers les Directeurs de jeu, les Responsables de la table de marque... et puis... cette attitude fait partie des aléas à raconter, d'autant que le Président Ducourtioux en rajoute une "couche" pour le symbole et comme il l'indique de manière comique en bon langage français. C'est pour l'anecdote dans tous les cas.

Les samistes trop maladroits à la finition.

Au retour des vestiaires, les visiteurs prennent l'avantage par l'excellent Alberto
Moralès sur pénalty. 2 à 3. Dans l'action suivante, ils prennent le large 2 à 4,
grâce à une impulsion victorieuse de Benjamin Lafargue. Dur, dur!! pour les
samistes qui perdent un peu leur "latin". Mais, c'était sans compter sur l'adresse, l'agilité et le sang-froid d'un Rémi Herman éblouissant qui claque un but splendide. 3 à 4. Antoine Leberre y va de sa course effrénée sur la gauche, il transmet en retrait à Rémi Herman qui cette fois manque sa reprise de près.
Ce même Antoine Leberre trouve le poteau sur un judicieux coup de crosse (34è).
Dans l'autre camp, Moralès rate un pénalty. Mais, les samistes avides de performance positive, redoublent d'agressivité et bousculent les Coutrillons qui résistent avec panache, mais ils bénéficient beaucoup de la maladresse des locaux dans la finition.
Sur un contre bénéfique, Nicolas Fernandez réalise le coup de "3" en filant au but.
3 à 5.
Sur la remise Sylvain Lesca remet les siens en piste sur un coup franc intelligemment composé et frappé. 4 à 5. Le temps mort est demandé. Il est reposant. Sera-t-il salvateur pour les Samistes? En définitif, pas du tout, puisque les visiteurs vont obtempérer à deux reprises marquantes par Pablo Gonzales Ferrer d'abord sur un coup franc puis sur une fantastique contre attaque. 4 à 7. Ce sera le score final de cette rencontre au bénéfice de Coutras, mérité somme toute.
La situation des mérignacais, sans être catastrophique, devient alarmante. Il sera vraiment nécessaire de serrer les rangs et surtout de se montre beaucoup plus efficaces et performants sur le plan offensif.
Aux prochains rendez-vous aux couleurs à nouveau européennes, avec aussi à
cette occasion la présence des filles en Coupe d'Europe et en lever de rideau des garçons. Tout un programme.

Claude SELVA. (Coco)

FICHE TECHNIQUE:
Mérignac 4 - Coutras 7

Lieu: Roller Stadium de Mérignac. Spectateurs: 317 environ.
Arbitres: MM. Arnaud Esoli et Vincent Bertrand. Mi-Temps: 2 à 2

Pour Mérignac:
Buts: R. Hourcq (4è), G. Lesca (11è), R. Herman (29è) et S. Lesca (38è)
Carton bleu: G. Lesca (14è)

L'équipe: Thomas Laboyrie et Loïc Chibois (gardiens)
Olivier Lesca, Rémi Hourcq, Rémi Herman, Fabien Broustaut,
Sylvain Lesca (cap), Guilhem Lesca, A. Leberre, A. Silva.
Entraîneurs: S. Hérin, A. Defossé et F. Blasquez

Pour Coutras:
Buts: N. Fernandez (7è, 8è et 37è), A. Moralès (26è), B. Lafargue (27è)
et P. Gonzales Ferrer (49è)
Carton bleu: A. Moralès (14è)

L'équipe: A. Audelin et L. Ferret (gardiens)
J. Lafarque, G. Arnouil, L. Ducourtioux (cap), A. Moralès, J. Lafourcade,
P. Gonzales Ferrer, N. Fernandez, B. Lafarque.
Entraîneurs: S. Cano et B. Petit.

Table de marque: Jack Boitaud, Alain GUINLE et Isabelle Lafon.
Sonorisation: Le magicien du micro Mika Lafon bien aidé par son frère Ludo.


Comments