RINK HOCKEY‎ > ‎Elite‎ > ‎Actu Elite‎ > ‎

Un nul qui sonne la révolte

publié le 24 févr. 2013 à 09:06 par Sam Roller
Après une série de défaites en championnat et en flirtant avec la zone de relégation, les samistes avaient à coeur de profiter du derby girondin pour inverser cette spirale infernale. Un signe positif, le retour de Rémi Hourcq permettrait de sonner la révolte.

En première période, les Cestadais impressionnent rapidement par la rapidité et l'organisation de leur jeu. Les samistes soignent leur défense et procèdent par contre-attaque. Mais à la 5ème minute, Helder Gomes détourne un tir lointain et ouvre le score. Pas de panique, les samistes récitent leur jeu, et Gulhem Lesca ira égaliser 10 minutes plus tard. Le jeu s'anime, et l'état d'esprit est plus que correct sur le terrain, jusqu'à l'entrée de Laborde, auteur d'un nouveau mauvais geste sur Carles Martinez. Blessé à la clavicule, il ne reviendra pas sur le terrain, et le SAM devra se priver de son principal animateur. De retour au jeu, Rémi Hourq mystifiera le gardien Cestadais par un tir puissant dans la lucarne opposée. Ce but permettra aux samistes de virer en tête 2 à 1 à la mi-temps.

En seconde période, l'intensité est de mise, et les cestadais reviennent rapidement au score. Les samistes reprendront l'avantage 2 minutes plus tard par le biais du jeune Carlo. Par le biais des fautes d'équipe, les samistes bénéficieront de 2 coups-francs qui ne seront pas transformés. Dommage, ces occasions manquées pèsent souvent lourd dans l'issue de nos matchs. Les cestadais, ne voulant pas lâcher la victoire, iront inscrire 2 nouveaux buts à 5 minutes de la fin du match et reprennent l'avantage. Sur une nouvelle faute de Laborde dans la surface de réparation, et enfin sanctionnée d'un carton bleu, le penalty de l'égalisation nous échappe par un bel arrêt de Nicolas Guillen. Les samistes ne baisseront pas la garde et finiront par égaliser par Sylvain Lesca dans l'ultime seconde.

Malgré ce match nul, 4 à 4, les samistes auront retrouvé le punch qui leur permettra de nourrir de nouvelles ambitions. Bien sur, nous souhaitons un bon rétablissement à Carles.



Eric.

Comments